Recherche Google tvmountain

PUBLICITES

tvmountain on demand

PUBLICITES

PUBLICITES

page facebook

YOUTUBE VIMEO TWITTER



#1 Fitz Roy voie Franco Argentine

#1 Fitz Roy voie Franco Argentine

Ajouté le 15/08/2002 - Durée : 07:06
9656 vues

Vidéos sur le même sujet

#1 Fitz Roy voie Franco Argentine #2 Fitz Roy voie Franco Argentine

#1... Décembre 2001, alpinisme... Fitz Roy, voie Franco Argentine, El Chalten, Patagonie, Argentine... Partie 1: l'approche depuis Chalten, via Rio Blanco, la Laguna de Los Tres et le Passo Superior ou nous bivouaquons... Voie ouverte par Guido Magnone et Lionel Terray en février 1952... Merci à Boris Badaroux et à  Nahuel Campitelli.

Petite histoire: le 13 décembre 2001 nous sommes à Chalten et il fait mauvais comme d'ab. Sam Beaugey avec qui j'a essayé d'ouvrir une voie à l'aiguille de la Desmochada doit rentrer en France. Il me reste une semaine supplémentaire mais vu le temps je pense partir avec Sam. Je croise Boris Badaroux dans les "faubourgs" de la ville, il vient de finir un trek avec des clients et dispose de quelques jours supplémentaires sur place: pourquoi pas la Franco-Argentine au Fitz Roy. Pour moi c'est OK mais il nous faut du beau temps et ici pas de bulletin météo. Une seule solution, appeler Yann Giezendanner à Chamonix pour qu'il nous fasse une prévision sur Chalten....

Le Fitz Roy est finalement gravi pour la première fois par les alpinistes français Lionel Terray et Guido Magnone en 1952. Début janvier, l'expédition composée de Jacques Poincenot, Guido Magnone, Marc Antonin Azema, Lionel Terray, René Ferlet, Louis Lliboutry, Louis Depasse et Georges Strouvé, installe son camp de base près de l'actuel village d'El Chaltén. Elle commence alors l'exploration du massif afin de repérer les voies d'ascension, pendant laquelle Jacques Poincenot trouve la mort alors qu'il traversait le Río Fitz Roy. Les alpinistes établissent alors un camp de base au bord du Río Blanco qui deviendra par la suite le campamiento Río Blanco encore utilisé par les escaladeurs, et trois campements avancés atteignant ainsi la brèche des Italiens, point le plus haut atteint par l'expédition de 1937. Après une longue attente à la brèche des Italiens à cause du mauvais temps, Lionel Terray et Guido Magnone entament l'ascension le 31 janvier, réussissant à traverser jusqu'au névé triangulaire avant de retourner au camp de base. Ils partent le 1er février pour l'ascension finale, rejoignant rapidement le névé grâce aux cordes fixes posées la veille, puis commencent la montée vers le sommet. Après un bivouac près du névé de l'araignée, ils reprennent l'escalade, et rejoignent le sommet à 16 h 40, accomplissant la première ascension du Fitz Roy.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • You may quote other posts using [quote] tags.

Plus d'informations sur les options de formatage

Refresh Type the characters you see in this picture.
Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.