Recherche Google tvmountain

PUBLICITES

tvmountain on demand

PUBLICITES

PUBLICITES

page facebook

YOUTUBE VIMEO TWITTER



Chamonix l'agriculture mise à mort

Chamonix l'agriculture mise à mort

Ajouté le 29/09/2013 - Durée : 09:35
22948 vues

Janvier 2015 Pascal vient de nous quitter... Septembre 2013... Mise à mort de l'agriculture dans la Vallée de Chamonix.. Pascal Payot vient de vendre son troupeau... Quand les élus de la communauté de communes de Chamonix Mont-Blanc et les banques s'organisent pour parler des bienfaits du pastoralisme en montagne autour d'une bonne coupe de champagne dans des concerts de jazz et laissent crever un des derniers agriculteurs de la vallée...

Commentaires

honte , j ai honte d être chamoniarde ….cela n aurai jamais du arriver .pourquoi??ils vont très vite le regretter , chamonix arrêter de vous croire les roi du monde ….votre fric sent bien plus mauvais que les biquettes de notre pascal ..honte a vous , on vous montre du doigts
Hommage à Pascal qui pour moi n'a aucun égal en tant qu'accompagnateur montagne ,en tant que formateur et tant que personnage hors norme.En colère que cette vallée est permis un tel drame...Encore une fois c'est l'argent qui prône...Le jour ou toutes les quelques personnes de qualité partiront alors ce sera la mort pour cette vallée..Le fric n'a pas d'âme.....A tous ces imbéciles qui ont participe à la destruction de la ferme de Pascal ,à lui mettre les bâtons dans les roues pour véritablement des pacotilles totalement absurdes ; c'est bien vous qui n'avez pas votre place en montagne!!! c'est une tristesse que ce "bel" homme soit parti aussi tragiquement et en plus loin de sa vallée ....Triste de savoir qu'il n'y avait très peu de personnes présentes pour lui rendre hommage ce samedi 31 janvier lors de la marche blanche...Alors que la vallée grouille d'accompagnateurs montagne lorsqu'il y a des TMB à prendre,où étaient-ils tous ???
Je viens d'apprendre la triste nouvelle depuis l'étranger. Je me faisait un plaisir d'aller lui rendre visite lors de mon prochain passage dans la vallée. Je suis boulversé par cette nouvelle. Formateur et pédagogue exceptionnel, il m'a marqué et influencé dans ma formation au métier d'accompagnateur. Cela a été une chance mais aussi un plaisir de tous les instants de croiser la route de ce grand Monsieur. Merci.
Je suis triste... Les politiques, (élus grâce aux votes du peuple) ont bien que faire des valeurs réelles et sincères de ce pauvre (mais ô combien grand!!) homme de la Terre. Il ne faut pas, et surtout, jamais oublier que notre situation à tous, prend son origine dans l'agriculture et son évolution. Mais là ! c'est trop ! nous devons nous réveiller pour que ces gens puisse vivre de leur travail dignement. Entendre que le banquier et les élus se déduisent sans cesse de leurs engagements, j'en ai ras le bol !! C'est insupportable et dommageable à notre solidarité de citoyen. Que vivent en paix tous ces gens pour qui engagement ne vaut pas implication... Achetons des produits de chez nous, proches de nos domiciles, fabriqués par des mains d'hommes et de femmes qui cherchent uniquement à vous donner du bon, arrêtons de continuer à engraisser la finance et les destructeurs sans scrupules de nos vies et de nos emplois... Que l'âme de ce brave homme aille en paix avec ces troupeaux, il pourra se moquer de son banquier de là où il est.
Quelle tristesse, c'était un excellent enseignant des formations pour les accompagnateurs en montagne. RIP :(
Pascal nous a quitté en ce début 2015 ! Ce n'est pas que l'agriculture qui a été mise à mort !
que de tristesse, que de souvenirs de ces petits déjeuners et gouters avec les enfants a la bergerie de Pascal, merci a toi, merci aussi quand tu étais venu m'aider a chercher mon chien en montagne, merci et merci paix a ton ame et pour finir je suis bien contente d'avoir quitté cette vallée qui a perdu son âme au profit du business etc...VOUS avez réussi a détruire tous ce qui faisait le charme de cette si belle vallée au profit du portefeuille!!!mon dieu que je vous plains!!!!!!!
Aujourd'hui, cet interview prend une dimension bien particulière... Quelle tristesse, je n'arrive pas à croire qu'il a rejoint ses alpages éternels. Un vrai choc... C'était un grand bonhomme ! Que de combats menés ! Arvi Pa ! Repose en paix !
Pascal, nous venons de découvrir ce reportage aujourd'hui et celui-ci nous a plus que touché, ton émotion est palpable et nous sommes comme toi révoltés, déçus, écoeurés... beaucoup d'autres mots peuvent venir. Ta déception nous la comprenons , nous aussi nous y avons cru et avons compris que la passion de la terre n'est pas valorisée dans ce haut de vallée qui se dit pourtant issu de l'agriculture : tous enfants de PAYSANS à en croire les dires... Comme toi nous avons fait confiance en ces beaux parleurs, qui pourtant ne bougent pas beaucoup en cas de coups durs. Nous te souhaitons bonne continuation dans l'agropastoralisme (mot très à la mode depuis quelques mois !!!). Nous avons cru comprendre que le bonheur dans le pré existe dans un coin de France où le monde agricole n'est pas réduit à une simple vitrine ! Très bonne réussite dans cette nouvelle vie remplie de relations humaines, d' amitiés sincères avec des "hommes" qui seront apprécier la juste valeur de ton travail, de ta passion... A très bientôt et COURAGE.
Dans quel monde vivons nous ? courage à vous !
Pour toi Pascal, un petit cadeau du cœur…un texte que nous avons écrit, pensé pour toi, pour tout ce que tu nous as donné… « Nous avons passé des heures merveilleuses avec Pascal, des comme on aime en vivre à la rencontre de personnages d'une grande sagesse, d'hommes qui savent encore prêter attention à chacun, d'hommes qui mesurent ce qu'est la vie, ce qu'elle leur apporte... Pascal Payot, fervent défenseur de la qualité de vie dans la vallée ! un homme comme on n’en fait plus ! qui sait tenir des discours raisonnables et argumentés sur les sujets qui lui tiennent à cœur, bien loin des magouilles financières, politiques ou des intérêts strictement personnels… C’est un accompagnateur en montagne hors pair qui sait attendre chacun en fonction de ses capacités et ne marche pas devant sans s‘arrêter, comme s’il y avait une performance à réaliser ! alors que nous sommes là pour découvrir la nature tranquillement, apprendre à l’observer, écouter les bruits, les chants des oiseaux, découvrir leurs coquilles d’œufs brisées, reconnaitre les crottes de renard, les nids de guêpes…tout ce qui nous entoure et que nous avons perdu l’habitude de voir…si pressés d’aller plus loin et plus vite…c’est ainsi que nous l’avons rencontré et plus quitté…avons suivi avec lui son installation à la chèvrerie et à l’alpage de Blaitière… Tu pourrais rester avec lui des heures entières…tellement il a à dire et tellement il le dit si bien…avec toujours le même calme, la même sérénité si reposante…moi qui suis pourtant une bavarde, je ne parle plus quand je suis en sa compagnie, je ne fais que l’écouter. Mais ne crois pas qu’il ne parle que de lui…il est attentif à chacun… Dans sa chèvrerie, nous en avons passé du temps, du bon temps…à discuter du comportement de l’une ou de l’autre de ses chères chèvres…de leur caractère, de leurs relations avec leur éleveur, de leur menu, de leurs prochaines mises bas, de leur armoire à pharmacie ! C’est là que nous avons compris aussi que notre ami faisait tous les métiers à la fois, avec d’ailleurs toujours le même calme olympien … avec peu de mots quand il agissait et des explications claires et fournies ensuite … C’est de la réserve, de la pudeur, mais surtout un profond respect, qui nous laissent parfois silencieux avec Pascal, qui nous font toujours écouter avec avidité ses paroles…tout ce qu’il a à nous conter de si précieux, de si unique, ce qu’il a vécu , ce qu’il vit, ce qu’il partage avec tous ceux qui un jour ont poussé sa porte, ceux qui ont marché avec lui…et qui veulent marcher encore… Courage Pascal, continue sur ton chemin, c’est le bon… Avec toute notre amitié Joyeux Noël à toi ! Dominique et Yves
Je vois qu'il n'était pas seul, mais j'ai honte pour Chamonix ... Quand il n'y aura plus que du bêton et des banques, la nature finira par se mettre en colère ... La faune est malade et disparaît, la flore n'est plus respectée, je ne sais pas où nous allons, mais si nous perdons une certaine osmose avec la nature, elle ne se laissera pas faire !!!
Les personnes qui se battent comme Pascal pour la montagne et le pastoralisme de montagne il y en a peu, c'est pourquoi nous souhaitons soutenir Pascal dans chacun de ses combats pour maintenir une montagne digne de ce nom . tiens bon PASCAL
je suis dans une situation similaire, chèvres-fromager, chartreuse. une création, 3 ans sans électricité, sans soutien ni aide pour l'obtenir, 3 ans pour le permis de construire, alors que nous avions des obligations de délais, sans parler de la banque...bref voilà, la france, l'europe ne veulent plus de nos petites exploitations. et grand mensonge sur le manque d'agriculteur, les hors cadres familiaux n'ont pas droits aux même conseils dans leurs installations, de nombreux cas en france, mais l'on ne parle pas d'eux. ce lancer en agriculture est une marque de courage, puis un épuisement face aux administrations. tant à dire.
salut pascal c'est 1ère classe anne fabrice je t'ai connu au 13ème bca il y 26 ans et ce qui t'arrive est triste et poignant je te soutient dans combat!!
Émue et touchée par cette information , je partage votre initiative de soutien et signe la pétition ... Je fais suivre sur FB ! A d'autres contacts en privé qui ne manqueront pas de venir poser leurs signatures aussi .... Courage est confiance Pascal pour la continuation de ton exploitation !! J'espère de tout cœur que cette mobilisation fera avancer les choses en ta faveur et en préservera le chemin.
Bonsoir Pascal.C'est avec émotion et colère que j'ai visionné le reportage au journal de 13h00;encore un digne représentant de ce si beau (mais rude) métier d'éleveur en montagne que l'on saigne à vif.Je ne doute pas de ton courage et de toute l'énergie que tu as donné pour concrétiser cette passion de la montagne ,de ta vallée,de l'authentique.Que vont devenir ces si belles montagnes si les soit disant "têtes pensantes"laissent mourir le pastoralisme garant des savoir faire et du patrimoine?tout ça pour encore et toujours plus de profits.Sans compter la bêtise des voisins qui veulent vivre en montagne dans des chalets bourgeois mais ne respectent pas ceux(les vrais montagnards) qui l'entretiennent et la font vivre;Bref encore beaucoup de désolation pour les amoureux de la nature qui savourent les retours aux sources en recherchant des "fermes à Payot".Je viens de passer une semaine en haute Ariège avec des bergers du cru pour faire "la ramasse "des brebis comme ils disent là bas; je comprend donc ton désarroi.Alors courage Pascal(mon adjudant...)en espérant une issue favorable pour que tu puisses pérenniser le bon goût de tes fromages.J'avais promis à mes enfants que nous irions les déguster quand nous retournerions en haute savoie.
Bon courage à vous, pauvre France!!!!!!
PRENEZ LE TEMPS D'ALLER SIGNER LA PETITION: http://chn.ge/Hdf0Fw
Allé Pascal, on est avec toi !
Désolé que l'agriculture de montagne soit si mal comprise aux houches et dans la vallée. Nous avons toujours apprécié la ferme de PASCAL, les chèvres, les gouters, les fromages et la passion du chevrier!.... Nous sommes de tout cœur avec vous.Nous espérons qu'il y aura un sursaut de la part de la communauté de communes. Frédéric, Danièle , nos enfants et nos petites filles Flavie et Jeanne
Pascal fait parti de ces gens passionnés par sa vallée, par la montagne. L'écouter parler de ces bêtes, de la nature, c'est un peu ouvrir la porte d'une bibliothèque d'un monde qui nous appartient, d'un monde fait encore de valeurs, de beautés, de terres sauvages, de montagnes colorées et d'alpages encore vivants. Il a montré ce décor-là à mes enfants, à tant d'enfants et d'adultes de la vallée de Chamonix. Allons-nous le laisser tomber ? Bougeons-nous pour lui mais aussi pour nous !!! Derrière sa lutte, c'est aussi le choix d'un style de vie en montagne que nous défendons. Celui d'un modèle où le tout tourisme, le tout spéculatif n'est pas le seul maitre. L'équilibre viendra de là, d'un respect de toutes les formes de vie et le pastoralisme, au milieu de cette belle vallée qui parfois perd un peu son âme a sa place.... Ras le bol des spéculateurs et des sceptiques, des médiocres et des blasés... Comment peut-on t'aider ??? Mario
Merci Mario pour ce commentaire . Ca me touche évidemment car nous Partageons les mêmes valeurs. Je me bas encore mais je crois qu'il Faut maintenir la pression envers les élus . Il faut les interpeller en per Manence qu ils soient saturer de la ferme a Payot mais qu au travers De cette situation ils se rendent compte qu une majorité de citoyens en ont Marre t de cette marche en avant illogique et deraisonnee. Merci de ton soutien À bientôt . Pascal
je souhaite de tout cas que vous puissiez continuer votre métier au milieu de vos belles montagnes.Chamonix est un endroit magique. c.est tellement difficile d.en faire aussi un endroit hors du monde et de ses turpitudes et spéculations... je souhaite que ce soit le cas je ne me fais pas d.illusion...courage et amitiés Catherine
bravo nous vous soutenons ce serait bien que toutes les personnes qui vous écrivent se retrouvent autour d'une table, je suis sure qu'on trouverait des solutions "seul on ne peut rien faire ,à plusieurs on peut tout" bon courage
Pascal donne une dimension éternelle et humaine à la Vallée de Chamonix. Quelle magie aura -t-elle quand il n'y aura plus que des pilones de métal solitaires sur ses pentes...? Pascal accroche toi! on aime tes fromages! à bientot Pierre
Le métier de Berger est rude, humble et si peu protégé ! Si nos responsables, comme cela devrait être le cas, étaient les meilleurs d'entre nous, croyez-vous sincèrement que le pastoralisme disparaitrait ? le Berger est l'exemple même du "responsable". Chacun de nous est chef quelque-part. Rapprochons la notion de Pastoralisme et celle de Liberté ( incarnée par la statue de New York offerte par la France ) . Mon empathie envers Pascal m'interdit le silence. Une chef de famille.
Révoltée je suis ! par l'attitude des gens qui se disent politiques de régions et qui laissent mourir la terre de ceux qui en vivent et qui l'aiment. Triste époque de nombrilisme et d'égocentrisme! Pascal Payot courageux et téméraire devant les portes qui restent fermées par manque de dialogues et d'incompréhension. Quel courage il a fallu pour se séparer de ses chères chèvres et faire abattre un merveilleux boucs qui ne demandait qu'à vivre!!! Pascal continu ta lutte c'est toi qui est dans le vrai.
Nous avons eu l'occasion de visiter la ferme de Pascal et de découvrir sa passion pour l'élevage et pour la préservation de cette activité dans la vallée. Nous lui apportons tous nos encouragements et espérons que les instances locales ne feront pas seulement des belles phrases pour le maintien de l'agriculture de montagne mais passeront aux actes en soutenant des éleveurs comme lui.
La haute savoie ne respecte plus ses agriculteurs,elle ne respecte plus la terre, elle préfère privilégier l'immobilier, le futile, le fric artificiel. Elle est en train de robotiser ses futurs enfants.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • You may quote other posts using [quote] tags.

Plus d'informations sur les options de formatage

Refresh Type the characters you see in this picture.
Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.