Recherche Google tvmountain

PUBLICITES

tvmountain on demand

PUBLICITES

PUBLICITES

page facebook

YOUTUBE VIMEO TWITTER



Cerro Torre Kelly Cordes

Cerro Torre Kelly Cordes

Ajouté le 30/04/2017 - Durée : 09:19
1448 vues

Avril 2017, Les Editions du Mont-Blanc... Cerro Torre le nouveau livre de Kelly Cordes... Une chronique de l'alpinisme et des polémiques au Cerro Torre... Patagonie, Argentine...
Lien pratique: Cerro Torre Kelly Cordes

Primé au festival du film et du livre de montagne de Banff 2015
Avec une hauteur de 3128 mètres, la montagne patagonienne Cerro Torre n’est pas seulement la plus belle et la plus difficile au monde : c’est une montagne de légende qui attire les meilleurs et les plus fervents alpinistes de la planète.
En 1952, le célèbre alpiniste français Lionel Terray déclarait : « le Torre est une montagne impossible à gravir. » Ses parois semblaient trop abruptes, trop lisses, et les conditions météorologiques trop épouvantables. Cette montagne surnaturelle et unique au monde révèle bien les défis et les controverses qui entourent ce sommet depuis que Cesare Maestri prétend avoir réalisé la première ascension en 1959. Son partenaire, mort à la descente ne peut témoigner et les générations de grimpeurs de classe mondiale qui tentent ensuite de répéter sa voie ne relèvent que des contradictions. En 1970, furieux face à ces doutes et obsédé par la nécessité de prouver sa réussite, Maestri utilise un compresseur pour planter dans les flancs du Cerro Torre des centaines de spits, si peu espacés qu’ils forment des échelles. Cette voie du Compresseur devient instantanément l’une des plus contestées dans le monde de la grimpe, mais aussi la plus populaire de la montagne durant les décennies suivantes. En 2012, quand deux jeunes grimpeurs talentueux et idéalistes, Hayden Kennedy et Jason Kruk, retirent une bonne partie des spits de Maestri, la polémique repart.
Quel devrait être l’importance de l’équipement dans les réalisations des alpinistes ? Qui a le droit de modifier une voie ou une montagne ? Quel est l’impact de l’histoire sur notre éthique en montagne ? Et, plus fondamentalement, quel est le but de l’alpinisme : le sommet ou l’ascension ?
Cette chronique qui mêle ego sur dimensionné, héroïsme, principes et voyages épiques donne un aperçu de notre condition humaine, tout en explorant les raisons pour lesquels certains poursuivent des quêtes extrêmes dans l’absolu complètement vaines...

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • You may quote other posts using [quote] tags.

Plus d'informations sur les options de formatage

Refresh Type the characters you see in this picture.
Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.