IYV YANNICK AVANT LE DEPART

Everest 2017 - Yannick Graziani - Base camp Story 19 avril...

Aujourd'hui il y a un vent d'enfer et je suis bien au chaud à Lobuche à presque 5000m d altitude. Dehors y'a rien qui dégèle même si le soleil est éclatant. Je m'acclimate de toute façon et si je vais faire un tour dehors soit le vent sera tombé soit je ne resterais pas 5mn! Je suis arrivé ici depuis Lukla en 3j tranquillement lorsqu'une semaine entière est requise habituellement. J en profite pour lire, pour me renseigner, pour discuter avec des Sherpas  de passage au lodge, continuant leurs chemins vers le camp de base. J'échafaude des plans pour grimper tout en gérant cette foule qui va grimper. L'Everest cette saison c'est 500 personnes (soit plus de 1 000 au basecamp) et nous ne sommes que 15 sans ox .Hier je narguais un guide Argentin qui se plaignait du trafic. Selon lui le commerce à l Everest avait décliné en qualité depuis 2010 ?Je lui proposais de retirer l'utilisation d ox. Il a sûrement pense que j'exagérais. C est vrai que l 'oxygene, c'est la norme actuellement, pourtant ce n'est au fond que  dopage et tricherie. Mais bon c'est quand même toute une économie cela...mais je ne sais pas si ceci justifie cela. En attendant j'aiguise mon acuité au manque d oxygène moi qui justement refuse son utilisation supplémentaire.Je suis à 3 heure du camp de base et je vais m'y rendre les jours prochains. Peut être en faisant un petit détour par un petit 6000m au passage

Je suis en terrain connu dans ces hautes terres et je m'y sens à l 'aise. j'y suis venu la dernière fois il y a 20ans...

De lobuche 4900m ou il gèle au soleil

Yannick